Pourquoi "un arbre" public ?

OUTILS UNUA - 7 - charte graphique - Des

Planter un arbre pour un enfant sur le domaine public c'est poser un acte fort et symbolique... 

Les arbres sont essentiels :

  • Ils embellissent le paysage, servent d’écrans visuels et sonores et protègent notamment les piétons le long des voies de circulation. 

  • Ce sont des zones refuges offrant "le gîte" et "le couvert" aux oiseaux, aux petits mammifères et aux insectes dont les pollinisateurs. 

  • Grâce à l’énergie solaire captée par les feuilles, les arbres libèrent de l’oxygène (O2) respirable par les organismes vivants et stockent le dioxyde de carbone (CO2) de l’air ce qui contribue à réduire le réchauffement climatique. 

  • Gérés durablement, et notamment taillés en « têtard », leur bois est une source renouvelable de matériaux de construction ou d’énergie et leur bois raméal fragmenté, dit « BRF » (= branchage broyé), est une matière organique de plus en plus valorisée dans les jardins et les espaces verts à vocation naturelle.

  • Les arbres empêchent l’érosion des sols via leur système racinaire.

  • En raison de leur longévité, ils sont les témoins vivants qui côtoient les générations humaines successives.  

  • Certains arbres procurent des fruits comestibles.

  • etc. 

L'opération "Une Naissance Un arbre", telle que soutenue par la Wallonie depuis janvier 2019, encourage les communes à planter les arbres de naissance (ou arbres de bienvenue) des enfants sur des terrains communaux ou du domaine public : 

  • pour assurer une longue vie aux arbres de bienvenue étant donné que l'emplacement est choisi à bon escient et que la gestion est assurée dès le départ par la commune, ce qui permet de contenir et d'adapter la croissance des arbres afin que devenus grands, ils n'en deviennent pas gênant pour autant ;  

  • de même que pour garantir à long terme le libre accès aux arbres. 

 

Ces modalités particulières sont mises en oeuvre par les "communes UNUA" et marquent leur engagement en faveur du bien-être de l'arbre et de l'enfant, à long terme.

 

Cas de figure : 

  • Le projet UNUA considérant chaque enfant à part entière et quels que soient son appartenance sociale ou ses origines, ces dispositions permettent à tout enfant, même si ses parents ne sont pas propriétaires, de disposer effectivement d'un emplacement pour son arbre. 

  • Le projet UNUA vise la longévité des arbres et ces dispositions permettent aux enfants de conserver leur arbre même lorsque leurs parents sont contraints de déménager et/ou de vendre leur bien (ex. en cas de divorce ou de délocalisation du travail  des parents, etc.) 

  • Si l'enfant, par des circonstances malheureuses (que nous ne souhaitons à personne) venait à disparaître, son arbre sera toujours un lieu d'attachement à l'enfant et à la fois un symbole de vie qui par ces dispositions particulière restera accessible à la famille et aux proches de l'enfant.

  • Un jour, lorsque les enfants auront grandis, leurs arbres de bienvenue deviendront l'arbre "du papa", "de la maman", "d'une célébrité",  "du grand-père" ou "de la grand-mère", etc. Ces arbres de bienvenue seront autant de traits d'union qui marqueront le temps de notre passage bienveillant envers ceux qui nous suivront... 

  • Même si les parents du nouveau-né ne répondent pas à l'invitation de la commune, un arbre est d'office planté en l'honneur de leur enfant de façon afin de ne créer aucune injustice. 

OUTILS UNUA - 7 - charte graphique - Des
Bouvreuil et Cerisier.jpeg
Blaireau et Renard.jpeg
Saule tetard et Pic epeiche.jpeg
Troglodyte et Tilleul.jpeg

Photos  et dessins : © Evelyn Skelton